Profession Photographe

ginoantomarchi.com

 Je suis Jean-Sébastien Gino-Antomarchi et ma profession est photographe.

La plupart du temps, je fais du reportage pour la presse. C’est une facette particulière du métier, où il faut composer avec les éléments à un instant T pour réussir le cliché qui paraîtra le lendemain, sans pouvoir vraiment compter sur la préparation d’un shooting classique. Cela me convient car j’aime photographier la vie, d’un portrait à l’angle d’un café à la scène d’un grand festival, de monsieur tout-le-monde à monsieur je-suis-une-star. Pour pouvoir jouir de ces « instants volés », on ne peut compter que sur sa capacité à réagir au bon moment, en suivant sa curiosité et en restant toujours ouvert d’esprit, seul moyen pour aller vers le sujet.

Ce n’est pas pour autant que je boude mon plaisir d’une session où je peux tout maitriser: éclairage, décor… Il n’y a pas de moment plus magique que lorsque vous réussissez à créer cet instant hors du temps où votre modèle s’oublie devant votre objectif. L’instant est bon à saisir seulement là. Il faut chérir ces instants uniques.

Quoi de mieux que de concentrer dans un cadre un écrivain dans sa bibliothèque, martelant les lettres de son clavier? Un réalisateur qui dirige ses comédiens comme sur un champ de bataille? Un musicien qui communie avec son public? Un mariage sur une plage à l’autre bout du monde ou dans la chapelle fleurie près de chez vous? Peut-être tout simplement ce couple dans la rue qui n’a que faire du regard des autres?

« You don’t make a photograph just with a camera. You bring to the act of photography all the pictures you have seen, the books you have read, the music you have heard, the people you have loved.

Vous ne faites pas une photographie simplement avec un appareil photo . Vous apportez à l’acte de la photographie toutes les photos que vous avez vu, les livres que vous avez lus, la musique que vous avez entendu, les personnes que vous avez aimé.« 

-Ansel Adams-

Ansel Adams avait raison. Passionné par la culture, il y a pléthores de sujets magnifiques à capturer dans son viseur et de références pour nourrir son interprétation du monde qui nous entoure. Voici quelques-uns de mes héros photojournalistes. Pour les clichés « instantanés » de rue, Henri Cartier-Bresson reste une source d’inspiration au quotidien. Pour les portraits et la couleur, Steve McCurry. Pour la mode, Helmut Newton et Annie Leibovitz sont de mise. Pour l’adrénaline du viseur, Kevin Carter et le Bang-Bang Club. Je n’ai pas leur talent, mais leurs clichés sont gravés dans ma mémoire.